Mehdi ne jure que par les femmes très corpulentes, mais alors « très » ! La plus maigre qu’il n’ait jamais fréquentée pesait plus de 80 kg… ce que Mehdi considère tout juste limite anorexique !

Roland, à l’inverse, les aime avec la peau et les os… Sa copine actuelle, si elle veut encore maigrir, doit le faire… des os.

Jean ne jure que par les Indiennes.

Anne n’envisage pas d’avoir une relation avec un homme qui ne serait pas Noir (et ce n’est pas pour une question « d’équipement », simplement de couleur de peau)

Francis ne regardera pas les femmes n’ayant pas la silhouette de Marilyn Monroe…

Pierre et Marie doivent être amoureux pour ressentir le désir…

Michelle n’envisage pas la bagatelle autrement qu’en étant masochiste…

J.P. ne veut que des hommes asiatiques, menus, fluets… « de partout »…

Voici bien des cas ou les personnes concernées auraient pu se penser asexuelles si elles n’avaient pas trouver la « bonne personne »…

Mais voilà, lorsque vous rencontrez la « bonne personne », selon tout un tas de critère vous étant propre, et que vous restez en manque de désir (et ce même après avoir eu des relations intimes, d’y avoir eu du plaisir), n’est-ce pas la preuve que l’asexualité existe ?