GiannIntime

10 janvier 2016

etre asexuel

asexuel

Posté par Gianni le A à 15:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 mai 2012

Ce pourrait-être un avatar pour nous...

A

Posté par Gianni le A à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Long silence

Je constate que je n'avais rien publié depuis juillet 2010 !

Plus rien à dire sur le sujet, et une vie sociale tellement active que je ne viens plus sur le Net pour ainsi dire !

Finalement, il y a eu du bon que je ne témoigne pas à visage découvert à l'époque !

Même si, au fond, cela ne changerait pas grand chose à ma vie.

Si je trouve d'autres choses à partager, comme le billet précédent, je reviendrai peut-être avant 2014 ? :)

 

 

Posté par Gianni le A à 21:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Orientation sexuelle ?

asexual

Ils ne connaissent pas les A...

Mais finalement, bel avatar, n'est-ce pas ?

Tout est dit sur nous, tout est barré, sauf "A"

Mais, pourquoi le préciser ?

 

Ceci me fait penser à une réponse récemment donnée, au sujet d'une tierce personne

dont la sexualité intriguait d'autres...

"Peu m'importe son orientation sexuelle, du moment que ce n'est pas pour moi !"

 

Posté par Gianni le A à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juillet 2010

Capsule temporelle

Sur le forum asexuel, ce petit jeu :

 

Si vous deviez mettre 3 objets dans une capsule temporelle, quels seraient-ils ? Mais selon les critères suivant :

1 - un symbolisant la société actuelle
2 - un symbolisant l’asexualité
3 - un vous symbolisant personnellement

REPONSES :

1 : portable
2 : Un T-shirt avec une inscription "no sex"
3 : un couteau suisse (hahaha ! Il y a plusieurs interprétations possibles avec le couteau ! )

Posté par Gianni le A à 19:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


27 juillet 2010

Assumez-vous, qu'ils disaient.....

Les psy veulent que l’on s’assume... Alors, pourquoi ne veulent-ils pas que l’on s’assume comme asexuels ?

Pour plaire à la société, faut-il que le masque que l’on porte soit également envers soi-même ? Que l’on se persuade d’être des « S » refoulés, hétéro ou homo, qu’importe, pourvu qu’on copule ?

« Apprendre » le plaisir disait l’autre... Mais pour quoi faire ? Pour plaire aux autres ? Pourquoi ? Si je suis A, QUI cela dérange-t-il ? Dans mon entourage, il n’y a plus que quelques personnes âgées qui voudraient me voir marié, pour la normalité, la conformité... Chose étrange, ils veulent me voir, moi, marié, mais ne le demande pas à leurs propres rejetons...

Selon les psy, s’assumer, s’est vivre heureux... Je m’assume en tant que « A »... La seule chose que les psy peuvent me reprocher alors, est le manque à gagner pour l’un des leurs, celui que je devrais aller voir pour me découvrir une névrose et me faire soigner pendant quelques années...

Que ces chers psy se rassurent : l’un d’eux me verra si je dois me mettre en couple et recommencer à copuler ! Là, je serais bien obligé de consulter... À moins que je ne me bourre de Prozac, et cette merveilleuse pilule du bonheur rend impuissant... Donc, je serai bien... Sans psy !

Posté par Gianni le A à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juin 2010

Rassurez-vous !

087

Ah ! Le tam-tam du vent !indecis

Ce qu'il peut déformer les propos parfois !d35

J'ai pu le constater ici et là sur le Web où on annonçait des nouvelles de ma santé, souvent très pessimistes 17... Et trop prématurées !clock_6

merci

Merci aux auteurs des différents messages de soutien que j'ai reçu.09

Je reste optimiste quant à la suiterigolo032. J'ai encore divers examens à faire. Si les résultats ne sont pas bons, je mettrai toute mon énergie pour combattre la maladie.011

Et comme le disait si bien, George Sand :

"Ca passera, ou j'y passerai !"

123

Posté par Gianni le A à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2010

Orientation ou pratiques sexuelles, quelle importance ?

Une fois de plus, on m’a regardé comme un extraterrestre : « Mais enfin, Gianni ! Tout le monde sait que cet artiste est homo ! »
Tout le monde ? Sauf moi !
Quel intérêt de connaître l’orientation sexuelle de telle ou telle personne, connue ou inconnue, célébrité ou simple quidam ? Tout au plus si on a des intentions envers la personne, pourquoi pas ? (pour savoir si on a nos chances)
Ou pour les célébrités n’étant pas dans « la norme hétéro », pourquoi pas, pour « promouvoir » les autres orientations. Mais, en fin de compte, même s’il y a des célébrités asexuelles, je ne suis pas vraiment curieux de savoir qui elles sont.

Vous me direz que sur mon autre blog, j’ai la catégorie « les A célèbres »... Oui, mais... euh ? Je suis dans l’incapacité totale de vous donner un seul des noms mentionnés, sauf David Jay, mais là, la donne change : nous avons échangé des courriels !
Même chose en ce qui concerne leurs pratiques. Quel intérêt de savoir ce qu’ils aiment faire sous la couette ? A moins d’espérer y être avec ? Ou espérer apprendre quelque chose de nouveau, si on est « S » ?
Au plus, connaître ce qui se fait, savoir ce qu’est un « gang bang » ou être « fisted » histoire de ne pas mourir idiot... Et même ça ne me paraît pas primordiale.
Sauf peut-être sur les plans sociologiques, psychologiques...

Posté par Gianni le A à 21:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mars 2010

Que se passe-t-il derrière la porte close de la chambre conjugale ?

Un couple de personnes âgées (octogénaires, je pense) déclarait sur ARTE :

« si vous mettiez une fève dans un bocal chaque fois que vous faites l’amour lors de la première année de votre couple, vous le rempliriez, voire même deux. Et ensuite, au bout d’un an, enlevez une fève chaque fois que vous le faites... Vous n’aurez probablement pas l’occasion de le vider. »

Le désir s’émousse donc... Et le phénomène est suffisamment important pour qu’il y ait quantité de blagues à ce sujet : « qu’est-ce qu’un homme qui ne baise pas ? Un homme marié... ».

Mais bien entendu, la « honte », ou la peur d’être chambré font que beaucoup n’iront jamais avoué que leur vie sexuelle avoisine le zéro absolu... J’ai encore en mémoire la réaction d’une femme participant à un jeu de couples télévisé. La réponse était libre :

Question : « quand avez-vous fait l’amour pour la dernière fois ? »
Elle, minaudant : « hier soir »
Lui, ignorant bien entendu la réponse de sa femme : « avant hier »
J’ai cru qu’elle allait lui sauter à la gorge. Le visage déformé par la rage « Mais t’es complètement con ! Hier soir ! » Formulation « enveloppée » ici par rapport aux propos de la femme... Elle semblait véritablement outragée que tous aient pu entendre que son époux ne l’avait pas honorée la veille...

Plusieurs amis mariés, ou en couple, dont aucun des conjoint n’est asexuel ou frigide, trouvent tout à fait normal de ne pratiquer plus qu’une ou deux fois par mois... Déjà à peine au bout d’un an de fréquentation !

Alors, qu’est-ce qui dérange que les asexuels avouent leur peu d’intérêt pour le sexe sans même attendre une année de mariage ? Jalousie qu’ils soient suffisamment en harmonie avec eux-mêmes pour pouvoir le dire ? Le reconnaître tout simplement ?

Posté par Gianni le A à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mars 2010

Sonia

Il (appelons-le Oscar, bien entendu, c‘est un surnom) m’a regardé bouche ouverte. A le voir ainsi, il me faisait penser à une carpe échouée sur le rivage en train de suffoquer. Son état était dû à un mélange de surprise et d’indignation.

Oscar est très représentatif d’un grand nombres de « sexuels » qui confondent l’asexualité avec la pudibonderie, ou à de l’homosexualité refoulée. Cependant, qui du « sexuel » et de « l’asexuel » est le plus prude ?

Il est « sexuel » mais s’indigne que des chaînes de télévision comme ARTE fassent des reportages sur la prostitution. Dimanche, il y en avait un sur Sonia, une prostituée belge que l’on avait pu déjà voir dans d’autres reportages.

Pourquoi être choqué ? Cela fait partie de la vie, non ? J’ai beau être asexuel, je n’ignore pas qu’elles sont utiles pour bien des hommes !

Mais voilà, Oscar n’a pas cette ouverture d’esprit, et pour lui, qu’un asexuel lui dise cela était déjà inconcevable... Et sa surprise n’allait pas s’arrêter là.

J’avouais que j’appréciais Sonia, dans sa manière de s’exprimer, très posée, sans vulgarité, mais aussi dans sa gestuelle (en dehors du fait qu’elle fume trop !). Cerise sur la gâteau, je lui reconnais sensualité et beauté.

Pour Oscar, c’était l’incompréhension la plus totale. Nous, asexuels,  ne devrions pas reconnaître ni la beauté, et encore moins la sensualité ! Et pourquoi pas ? Ce n’est pas parce que nous n’éprouvons pas de désir que nous sommes incapables de les reconnaître ...

Pauvre Oscar, s’il savait le nombre de fois que Natacha, une prostituée Bosniaque, était venue s’installer à ma table pendant ma pose, qu’elle me parlait de sa vie, mais guère de son métier, qu’elle aurait bien aller plus loin, mais pas en tant que client... Dire cela à Oscar ? Je risque de le tuer !

Posté par Gianni le A à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2010

Une idée d'études scientifique

Mes souvenirs sont flous, car cela remonte à une quinzaine d’années. Un ami avait prêté quantité de livres, et, aujourd’hui, je suis bien incapable de dire dans lequel j’avais lu l’info. Je pense que c’était une livre à caractère sociologique. Mais qu’importe le livre, voici l’idée de base de mon billet :

« On avait étudier les pupilles des volontaires. Celles-ci se dilataient plus en présence de photos de nus, en fonction de leurs orientations sexuelles »

De même que, plus récemment, j’avais vu un reportage où ils faisaient une étude de l’activité cérébrale de femmes pendant la projection de films pornos. Etudier ce qui mes excitaient...

Ce genre d’étude sur des asexuels pourrait être très instructive !

Imaginez une étude mixte, étudiant à la fois l’activité cérébrale, et des yeux, mais, pour cette dernière, un peu plus « poussée » que celle évoquée :

Projeter les photos sur de grands écrans, et voir  où va se poser le regard. Car le dilatement de la pupille pourrait se porter sur autre chose que le caractère sexuel. Par exemple, je suis fasciné par l’expression des visages, mais aussi par les yeux ou les cheveux... En gros, le visage. Autre exemple, vous verrez  les pupilles d’une amie se dilater considérablement sur... Les escarpins. (en gros, une étude superficielle dirait que ses pupilles se dilataient sur les modèles féminins, alors, qu’en réalité, elle ne notera que les escarpins !)

Quant à l’activité cérébrale, elle sera également différente selon la sensibilité de chaque asexuel. Mais les chercheurs pourraient constater l’indifférence totale que nous pouvons éprouver de voir les scènes érotiques, pornographiques... 

Ceci dit, le plus dure ne serait-il pas de trouver des asexuels volontaires ? Se dévoiler ne serait-ce devant quelques scientifiques.... Aïe !

Posté par Gianni le A à 23:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2010

Phéromone sexuelle

Le monde est mal fait.5

D’un côté, vous avez des asexuels et autres abstinents, pouvant être forts bien faits de leurs personnes, attirer bien des concupiscences, alors qu’ils en ont rien à faire, et de l’autre côté, des sexuels moins attirants, qui tirent la langue, sont en manque, alors que leurs hormones les torturent.5

Chers chercheurs et industriels, un grand marché vous tend les bras !

Regardez le monde des mites (« normales » et « alimentaires ») ! Il existe des pièges qui diffusent l’odeur de la femelle en chaleur, odeur qui met en émoi tout mâle passant à proximité. Aveuglé par son désir, que lui importe l’étrange physique de cette mite femelle (en l’occurrence, ici, un morceau de carton), il fonce, et paf ! Le voici le nez et les pattes collées contre ce carton enduit de glu.d38

On parle bien de parfum qui agiraient de manière similaire pour les humains, mais bien moins performants pour l’heure, ne troublant pas assez les esprits pour donner toutes leurs chances aux personnes ne correspondants pas aux critères actuels de beauté4.

4Si l’on arrivait à créer la même puissance attractive à échelle humaine, pour les deux sexes, peut-être que nous autres, asexuels, serions enfin moins sollicités3 ?

Posté par Gianni le A à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 janvier 2010

Vengeance excessive !

Les brigades du pénis

Il ne serait pas rare, en Thaïlande, que des femmes se fasse justice elle-même lorsque leurs maris sont infidèles (ou trop portés  sur la chose ?). Elles droguent leurs époux, et coupent l’objet du litige d38. Vous avez bien lu !

A ce moment là, on fait appel à la police, plus précisément à « la patrouille du pénis ». Pourquoi ? Pour retrouver l’appendice coupé afin de pouvoir le greffer. Il n‘est pas rare que les femmes fassent disparaître l‘appendice par exemple, en l‘accrochant à un ballon, et en le laissant monter vers le ciel « l’une des conséquences de cette vague d’amputation est que les chirurgiens thaïlandais sont devenus des autorités en matière de greffe du pénis » rapporte Elizabeth Abbott.   (source Jean-Philippe de Tonnac, « la Révolution asexuelle » p. 50/51)

Hum 4? N’ont-elles jamais pensé à le hacher, à en faire une boulette de viande et à la faire manger, soit au mari, soit à la rivale ? C’est ce que j’aurais fait à leur place !  Non ! Je plaisante ! Je trouve le châtiment exagéré 011! Je sais bien que certaines personnes imaginent les asexuels comme des castrateursbenfache (fluten'importe quoi ! ), mais nous sommes bien conscient de l’enfer que vivent les castrats !

Imaginez la tête de la personne retrouvant le ballon crevé …..

Posté par Gianni le A à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2010

La bonne personne...

Mehdi ne jure que par les femmes très corpulentes, mais alors « très » ! La plus maigre qu’il n’ait jamais fréquentée pesait plus de 80 kg… ce que Mehdi considère tout juste limite anorexique !

Roland, à l’inverse, les aime avec la peau et les os… Sa copine actuelle, si elle veut encore maigrir, doit le faire… des os.

Jean ne jure que par les Indiennes.

Anne n’envisage pas d’avoir une relation avec un homme qui ne serait pas Noir (et ce n’est pas pour une question « d’équipement », simplement de couleur de peau)

Francis ne regardera pas les femmes n’ayant pas la silhouette de Marilyn Monroe…

Pierre et Marie doivent être amoureux pour ressentir le désir…

Michelle n’envisage pas la bagatelle autrement qu’en étant masochiste…

J.P. ne veut que des hommes asiatiques, menus, fluets… « de partout »…

Voici bien des cas ou les personnes concernées auraient pu se penser asexuelles si elles n’avaient pas trouver la « bonne personne »…

Mais voilà, lorsque vous rencontrez la « bonne personne », selon tout un tas de critère vous étant propre, et que vous restez en manque de désir (et ce même après avoir eu des relations intimes, d’y avoir eu du plaisir), n’est-ce pas la preuve que l’asexualité existe ?

Posté par Gianni le A à 22:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2010

Pourquoi tant de haine ?

Parfois, je me demande 4pourquoi tant de haine envers les asexuels, de la part de personnes qui ne nous connaissent même pas ? Il suffit de surfer sur le net pour tomber sur leurs écrits... Certains (des deux sexes) ne semblent pourtant pas être en manque, ce qui aurait pu expliquer bien des choses... (et c’est nous que l’on accuse d’intolérance gne?)

Ont-ils (elles) eu des râteaux retentissants avec des A ? 4

Sont-ils (elles) donc à ce point laid(e)s, que ne trouvant que peu de partenaires, ils espèrent les trouver parmi les 1% d’asexuels ?4

Ce qui m’a fait rire, est la réaction d’un ami hypersexuel, genre à sauter sur tout ce qui bouge, homme ou femme. Parlant d’une anti-asexuels très virulente qui sévit sur la Toilehit, il a eu ces propos :

« Non, mais, t’as vu sa tronche ? Moi-même je me dirais A pour lui échapper !» vomit21 (il ajoutait cependant que sa laideur n’était pas à elle seule responsable, mais incriminait plus la méchanceté s’y lisant !)
Si telle est sa réaction, à lui pro du sexe... S'ils sont nombreux à réagir de la sorte, pas étonnant qu’elle nous haïsse à ce point (dans son cas, c’est véritablement de la haine)

Tiens 4? Les "S" sont ils nombreux à se prétendre "A" pour ne pas répondre aux avances des personnes ne les attirant pas ?

2818308

Posté par Gianni le A à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 janvier 2010

Bonne année ? Pour qui ? :-)

Depuis plusieurs années, j’ai finalement pu « imposer » mon asexualité autour de moi, sans avoir à rendre de compte à personne. C’est à dire, qu’on ignore si je suis A, abstinent, ou si j’ai une vie sexuelle cachée. Juste quelques pirouettes pour éviter de répondre, lorsque, heureusement rarement, on me questionne sur ma vie privée, et que je sens la personne pas assez « ouverte » pour comprendre l’asexualité.

Cette année, sur Facebook, où mon profile n’est visible que pour mes amis et leurs amis, j’ai eu de nouveaux contacts (je ne puis parler d’amis !), dont certains via un ami gay qui collectionne les aventures.

L’un d’eux m’a envoyé ses voeux par courriers, une carte tout ce qu’il y a de plus normale, mais ses voeux via MP sur Facebook !!!

"With the come New Year! Wishing you Year full of hot sex and a Raunchy,Erotic New Year 2010!!"011

087Première fois que l'on me souhaite cela... Euh ? Ca, ce serait me souhaiter une mauvaise, très mauvaise année 04 ! Quant à la fin « wet kisses »d37 !! Aïe ! Double méprise de sa part ! Il me pense donc sexuel et gay... Je vais donc commencer par mettre une chose au point : « je ne suis pas gay »... D’après ce que je peux déjà discerner en lui, il doit être du genre à ne pas comprendre l’asexualité. En a-t-il seulement entendu parler 4?

lolol
Bon, ceux qui sont intéressés par ses bons voeux, je les leurs transmets volontiers ! (autant qu'ils ne soient pas perdus pour tout le monde !)

Posté par Gianni le A à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2010

Bonne Année 2010

Posté par Gianni le A à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 décembre 2009

Joyeux Noël

Joyeux Noël à vous tous !

Posté par Gianni le A à 00:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 décembre 2009

Clichés....

Je devais avoir 23 ans lorsque j’avais dit au copain d’une amie, ne pas être intéressé par le sexe. Ce n’est pas que j’avais envie de lui faire mon "coming out" d’asexuel, mais c’était avant tout pour mettre les points sur les « i », lassé de sa jalousie en mon endroit. J’étais très proche de sa copine, intellectuellement, amicalement, mais en aucun cas sexuellement. Je pense d’ailleurs qu’elle-même ne m’a jamais envisagé autrement. Du haut de ses 36 ans, il m’avait alors dit :

« tant que tu n’as pas goûté au fruit, tu es inapte à juger »

Ce qui n’est pas faux pour... Un sexuel qui s’ignore, pas pour un A ! (Et j’avais déjà goûté au fruit !)

Mais si vous avez goûté au fruit, on vous rétorque alors :

« c’est en forgeant que l’on devient forgeron ! »

Ce qui n’est pas faux pour.... Un sexuel qui s’ignore.

Dans ce sens, on peut monter haut dans la surenchère :

Pourquoi y a-t-il l’hétérosexualité et l’homosexualité ? Pourquoi se limiter ainsi ? Tiens ? Pourtant, les bisexuels ne sont pas encore majoritaires...

Et comme un ami néo-zélandais s’est entendu dire :

« We haven’t lived until we have been fisted ? » (Nous n'avons pas vécu tant que nous n'avons pas été "fisted")

Cette affirmation est pourtant contestée par beaucoup... :-)

Mais si elle est vraie pour certains, que les autres s’insurgent... Pourquoi nous contestent-ils le droit à l’asexualité ?

Alors, pour rester dans les clichés, répondons par :

« Chacun voit midi à sa porte »

A chacun sa sexualité, pour nous, c’est sans. En quoi cela dérange-t-il les autres ?

Posté par Gianni le A à 23:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2009

position ridicule ? ;-D

 

Sexe :

le plaisir est de courte durée, la position ridicule et la dépense absurde.

Philip Chesterfield

Posté par Gianni le A à 23:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]